Développer les émotions positives pour favoriser l’engagement

Encore plus que dans la vie « normale », dans cette période de confinement où le travail à distance est de mise, le manager doit insuffler des émotions positives pour entretenir la motivation et le moral de ses équipes.

Comment fonctionnent les émotions ?

1/ Les 6 émotions primaires 

En première approche, on considère qu’il y a 6 émotions primaires : la joie, la colère, la peur, le dégoût, la tristesse, la surprise. Une émotion « positive » pour 5 « négatives ». Ce sont en fait nos ressentis face aux émotions qui sont agréables ou désagréables.

2/ Le principe action/réaction des émotions

Émotion vient du latin emovere qui signifie à la fois émouvoir et mettre en mouvement. Une émotion est éphémère.
Elle est générée sous l’effet d’un déclencheur, un événement (externe), un souvenir (interne), …
Elle s’exprime par une manifestation interne psychologique et physiologique (ex : battements de cœur) et une manifestation externe qui pousse à l’action (ex : partager sa joie en racontant).

3/ La satisfaction des besoins

Les émotions font écho aux besoins psychologiques fondamentaux des individus et de l’importance de ces besoins.
Si le besoin est satisfait, l’émotion sera « positive », s’il n’est pas satisfait l’émotion sera « négative ». C’est pour cela que la reconnaissance génère de la joie. Cela satisfait un besoin fondamental quasi général.

4/ Insuffler des émotions positives

De manière à entretenir un « moral » positif chez ses collaborateurs, le manager doit donc veiller à satisfaire leurs besoins psychologiques fondamentaux en partageant de l’information, exprimant de la reconnaissance, en portant de l’attention à chacun, … pour entretenir la  motivation et garder le lien !

Je suis à votre disposition pour prendre le pouls émotionnel de vos équipes pour entretenir le lien !
Contact : Isabelle Napolitano

Émotions, Engagement, Expérience collaborateur, Management, Marque employeur